Sécurité à l’EST de la RDC : « La RDC est victime de la bêtise rwandaise », Ève Bazaiba à la BBC


La vice-première ministre en charge de l’Environnement et Développement Durable, Ève Bazaiba Masudi se confiée à la BBC dans une interview portant sur la situation sécuritaire actuelle en RDC.

 » La République Démocratique du Congo est victime de la bêtise humaine qu’il y a eu au Rwanda, entre rwandais. C’est-à-dire entre Hutus et Tutsis depuis 1994 lors du génocide que nous dénonçons et condamnons » déclare Ève Bazaiba

Ève Bazaiba indique que l’opération turquoise, une opération militaire dirigée par la France au Rwanda en 1994 sous mandat des Nations Unies est à la base des maux que vie la RDC.

« La communauté internationale nous avait imposé un couloir humanitaire à travers l’opération Turquoise pour prendre tous les autres rwandais qui se battaient entre eux, les amener en République Démocratique du Congo pour qu’il ait un processus de paix qui devrait être entamé au Rwanda », a-t-elle expliqué.

La VPM en charge de l’environnement dénonce la mauvaise volonté des autoritéd rwandaises pour s’occuper de leurs fils et filles « Nous essayons d’aller dans le programme de démobilisation , de désarmement et de rapatriement mais il y a toujours une réponse de non-recevoir du gouvernement rwandais pour accepter leurs propres fils et filles dans leur territoire » fait-elle comprendre.

Et d’ajouter à ce sujet

 » Donc on n’a pas à demander à la République Démocratique du Congo à s’organiser mais plutôt au Rwanda d’accueillir leurs frères. C’est pourquoi nous avons pris ces mesures provisoires au niveau du gouvernement entre autres, la suspension du pont aérien avec le RwandAir et aussi tant d’autres mesures. Et nous demandons aux rwandais ainsi qu’à la communauté internationale de ne pas prendre des questions au bout. Il faut commencer à la base. Je vous ai parlé de l’opération Turquoise. Il faut qu’il y est un retour de l’opération turquoise », a précisé Ève Bazaiba.

Ève bazaiba appelle à la prise de conscience de la part des dirigeants et du peuple rwandais :

« Nous demandons aussi une prise de conscience. Mais ce qui est important, moi je vous dis aujourd’hui nous sommes satisfaits , beaucoup des rwandais réagissent dans le sens de soutenir la RDC. Le problème se trouve plutôt au niveau des autorités rwandaises, Ce n’est pas le peuple rwandais. C’est plutôt les comportements des dirigeants rwandais », a indiqué la VPM, ministre de l’environnement Ève Bazaiba à nos confrères de la BBC.

Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :