Conflits Kinshasa-Kigali : Deux enfants de 6 et 7 ans tués par des bombardements de l’armée Rwandaise sur le sol congolais (FARDC)


Les forces armées de la République Démocratique du Congo dénoncent les bombardements de l’armée rwandaise sur le sol congolais qui ont causé la mort à deux enfants de 6 et 7 ans.

C’est ce que révèle un communiqué publié par les FARDC ce vendredi 10 juin dans lequel les forces armées précisent que ces bombes sont tombées dans l’enceinte de l’institut saint Gilbert.

Ces bombes tirées par un canon à longue portée à plus de 22 kilomètres , à partir du territoire rwandais, ont explosé à Biruma et à Kabaya, localités situées dans le Groupement de Kisigari, Chefferie de Bwisha , en territoire de Rutshuru , respectivement à cinq kilomètres et demi et à un kilomètre et demi à l’Est de Rumangabo. Pour les bombes de Kabaya, tombées plus précisément dans l’enceinte de l’Institut Saint Gilbert, le bilan encore provisoire est de deux enfants de sexe masculin tués.

En outre, les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) affirment détenir des images qui confirment la présence des troupes rwandaises sur le sol congolais.

« (…)nous sommes en possession des images des drones attestant l’occupation de Tchanzu et de Runyonyi par les Forces de Défense du Rwanda », lit-on sur ce document.

Par ailleurs les FARDC précisent dans cette communication, qu’elles ne restent pas Bras croisés face à cette provocation mais qu’elles persistent à riposter et à se défendre pour sauvegarder l’intégrité du territoire national et protéger les populations congolaises jusqu’au sacrifice suprême.


Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :