Déploiement dénoncé par les FARDC de 500 militaires rwandais à Tchanzu : Rwanda sort de son silence et répond


Réagissant aux récentes accusations des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) selon lesquelles le Rwanda aurait déployé 500 de ses militaires à Tchanzu pour combattre aux côtés des rebelles M23, Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais a estimé que ces accusations sont « sans fondement ».

Ensuite, elle a fait savoir que le Rwanda n’a aucun intérêt dans cette crise et que son gouvernement ne répondra pas à des accusations sans fondement.

« nous n’avons aucun intérêt dans une crise et ne répondrons pas à des accusations sans fondement », déclare-t-elle.

Pour rappel, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont dans un communiqué appelé la population du Nord-Kivu à la vigilance et dénoncé la présence d’environ 500 militaires des Forces Spéciales rwandaises, habillés d’une nouvelle tenue de couleur vert-noir aux alentours de Tchanzu.

Il y’a lieu de noter que malgré les appels de l’Union Africaine et l’ONU au dialogue entre la RDC et le Rwanda, les tensions ne font que s’aggraver. En séjour en Republique Democratique du Congo, le roi des Belges, sa majesté Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo ont d’un commun accord condamné les violences perpétrées dans la partie Est de leur ancienne colonie.


Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :