Sénat : Bahati saisi par plus de 4400 personnes pour obtenir la modification de la loi électorale


Une pétition venait d’être déposée au bureau du sénat par un groupe de plus de 4400 personnes pour obtenir la modification de la nouvelle proposition de la loi électorale actuellement en examen à la chambre haute du parlement.

 » _En nous référant à l’art.27 de la constitution de la République Démocratique du Congo qui stipule que « tout congolais a le droit d’adresser individuellement ou collectivement une pétition à l’autorité publique qui y répond dans le trois mois qui suivent_ », justifie-il leur action.

Ces citoyens congolais reunis en collectif, rappellent à Modeste Bahati que pendant cette période de la réexamination de la loi électorale par le respect de grands principes constitutionnels afin d’éviter le pire au processus électoral de 2023.

 » _Nous avons observé pendant l’examen et l’adoption de la loi électorale à l’Assemblée Nationale des contestations, les initiateurs de la loi ont quitté le processus , l’opposition parlementaire n’a pas participé aux travaux et les députés de l’ensemble ont également quitté la salle des plénières avant l’adoption de la loi faute d’un consensus_ . », ajoutent ces personnes.

Par cette action, ces 4400 personnes exigent une loi électorale crédible, fiable qui n’exclut personne; qui ne discrimine aucune partie prenante au processus électoral de 2023.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :