RDC : Une unité spéciale des FARDC formée sur les combats en jungle pour lutter contre les groupes armés à l’Est


Le deuxième bataillon « Jungle » des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a bénéficié d’une formation sur les combats offensifs et défensifs assurée par le détachement des Eléments français au Gabon (EFG).

C’est l’ambassadeur de la France en RDC Bruno Aubert, qui l’a révélé dimanche 12 juin 2022 à Kinshasa, a indiqué que cette formation s’est clôturée au cours de la semaine qui s’est achevée à Kibomango.

D’après lui, cette formation visait le renforcement des capacités de ce bataillon au combat défensif et offensif, dont le combat en jungle axé sur le tir, lutte contre les engins explosifs improvisés, le secourisme, etc.

Ces éléments FARDC ont aussi bénéficié des notions spécifiques à la mise en œuvre d’un poste de commandement (PC) tactique en opération.

Cette formation intervient après celle de septembre 2021 où le premier bataillon formé est déjà opérationnel dans la province du Nord Kivu.

Il faut signaler que le ministre de la défense Gilbert Kabanda, l’ambassadeur de France en RDC, le commandant des éléments français au Gabon, le général François-Xavier Mabin et le Commandant second de la force de la Monusco, le général de division Benoît Chavanat, ont pris part à la cérémonie de clôture de cette formation.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :