Nouvelles attaques des M23 : Mboso accuse le fils du Président Museveni d’avoir pactisé avec le Rwanda pour déstabiliser la RDC

Devant les députés nationaux réunis en séance plénière à l’assemblée nationale ce mardi 14 Juin, Christophe Mboso N’kodia, Président de la chambre basse du parlement congolais s’est farouchement attaqué à l’Ouganda d’avoir apporté son soutien aux rebelles M23.

Dans ces propos, ⁦Mboso accuse le fils du Président Ougandais Museveni d’avoir trahi la RDC, ce qui laisse entendre que l’Ouganda aurait joué un rôle actif dans la chute de Bunagana, qui a été contrôlé depuis lundi par les M23.

 » _Je crois vous ne m’aviez pas bien compris, pour l’accord avec l’Ouganda, nous l’avons reçu au niveau du bureau, nous nous sommes entretenus avec le ministre des affaires étrangères. D’ailleurs, il était d’accord avec nous avant meme que ceci nous arrive, avant même que les troupes fassent ce qu’ils ont fait, nous avons dit à la suite de pacte que le fils a signé avec le Rwanda nous on ne laisse pas passer cet accord. Nous l’avons bloqué et nous disons de même aujourd’hui, il nous a montré qu’il avait signé son pacte, il vient de nous trahir, vous voulez qu’on dise encore quoi_ « , a déclaré Mboso.

Au mois de mai dernier, le Chef de l’armée de terre de l’Ouganda, le général Muhoozi Kainerugaba, fils aîné du président Yoweri Kaguta Museveni, avait annoncé pour les jours à venir une opération conjointe avec le Rwanda en RDC, notamment contre les Interahamwes, considérés comme des miliciens rwandais installés dans l’Est de la RDC, depuis plusieurs années.

Ce haut gradé de l’UPDF qui est actuellement en opération contre les rebelles ADF au côté de l’armée congolaise, avait estime que le temps de la récréation avait pris fin.

Malheureusement, Kinshasa l’accuse d’avoir comploté contre son territoire afin de permettre l’occupation de ses localités par les rebelles M23.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :