Attaques des rebelles M23 : Une ONG attend de la communauté internationale des condamnations plus fortes contre le Rwanda


Le Rwanda est jusque là accusé par plusieurs organisations internationales d’être impliqué et d’apporter un soutien aux attaques menées par les rebelles M23 contre plusieurs localités de l’Est de la RDC depuis le mois de mai 2022.

L’ONU, les Etats Unis d’Amérique, l’Allemagne, la Belgique, l’union africaine et tant bien d’autres nations ont dans leurs déclarations respectives dénoncé ouvertement l’implication de Kigali dans les exactions commises par les rebelles M23 sur le sol congolais.

A cet effet, une organisation de Défense des droits de l’homme oeuvrant en RDC salue le réveil timide de la communauté internationale sur ces attaques, même si d’après l’association africaine pour la défense des droits de l’homme (Asadho), cette condamnation de la communauté internationale constitue déjà un pas.

Par ailleurs, Jean Claude Katende Coordonnateur National de cette organisation, plaide pour des condamnations contre les auteurs de ces attaques et que le Rwanda soit éjecté du territoire congolais.

 » Le reveil timide de la communauté internationale en rapport avec l’agression du Rwanda est déjà un bon pas. Nous attendons des condamnations plus fortes et un soutien au Congo pour que le Rwanda soit éjecté de notre pays. La complicité de la CI a fait trop longtemps. « , a fait savoir Katende.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :