Agression Rwandaise: Martin Fayulu déplore la faiblesse de Tshisekedi et de son leadership à la tête du pays

Martin Fayulu, a au cours d’une déclaration faite devant la presse au nom de la coalition Lamuka ce jeudi, accusé la faiblesse de l’État et du leadership au sommet du pays qui serait à la base des répétitions d’agressions des rebelles contre les congolais.

 » Cette répétition d’agressions de notre pays est essentiellement dûe à la faiblesse de l’état et du leadership à la tête du pays . », précise Martin Fayulu.

D’après lui, il s’agit d’un leadership illégitime , faible, incompétent et corrompu qui est constamment à la recherche d’une légitimité, qui enfonce davantage le pays dans l’abîme.

Marti Fayulu s’attaque sans langue de bois à Félix Tshisekedi, qui a, d’après lui signé, avec une légèreté déconcertante, des accords secrets avec les pays voisins de l’Est, au détriment du Congo et de son peuple.

 » Il est allé jusqu’à sous-traiter la sécurité de notre pays au Rwanda et à l’Ouganda particulièrement. L’invitation de la police rwandaise à se déployer à Goma, rejetée par la population en est une preuve. La mutualisation des activités militaires avec l’armée ougandaise, sans se soucier des conséquences que cela pouvait avoir, en est une autre. Il a aussi signé d’autres accords secrets avec le Rwanda qui trahissent sa légèreté dans les engagements qu’il prend. Il a déclaré l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sans aucune planification(…) « , dénonce l’opposant congolais.

Dans cette même déclaration, Fayulu Madidi a exigé l’expulsion de l’ambassadeur Rwandais à Kinshasa de la terre congolaise et la levée de la mesure instaurant l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et Nord Kivu.

Par la suite, le leader de Lamuka a invité les peuples congolais à rester vigilants et défendre l’intégrité du territoire national.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :