Déploiement d’une force régionale à l’Est de la RDC : Voici la condition de Kinshasa !


Le gouvernement congolais a dans une correspondance envoyée au premier ministre britanique Boris Johnson, informé qu’il accepte le deploiement des forces armées de la Communauté des États d’Afrique de l’EST (EAC) pour éradiquer le M23 et alliés à condition que l’armée rwandaise ne fasse pas partie de l’opération.

« Le gouvernement de la RDC a déclaré qu’il se félicitait de la proposition faite par le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, de déployer une nouvelle force militaire régionale dirigée par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) pour imposer la paix dans les provinces ciblées par le M23 et le Rwanda, mais insiste qu’il n’acceptera pas la participation du Rwanda à cette force conjointe », peut-on lire dans une correspondance du gouvernement congolais adressée au premier ministre britannique Boris Johnson.

En effet, Kinshasa a accédé à la demande du président Kenyan, président en exercice de la Communauté de l’Afrique de l’Est, Uhuru Kenyatta, sur le déploiement dans l’Est, d’une force militaire constituée des pays membres de cette communauté dont le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi, le Kenya et la Tanzanie pour traquer les groupes armés qui y opèrent.

Signalons que faisant partie de l’EAC, la RDC est invitée à participer à la réunion des chefs de gouvernement de Commonwealth qui se tiendra du 20 au 26 juin à Kigali, au Rwanda.


Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :