Guerre à l’Est : L’ancien secrétaire d’État américain Herman Cohen appelle la RDC a lutter seule face au M23



La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC inquiète le monde. L’opinion internationale est divisée par l’accord de Nairobie signé par Félix Tshisekedi, Président de la RDC, autorisant le déploiement de la force régionale des pays de l’Afrique de Est sur son sol.

Parmi les hommes politiques contre cet accord on retrouve l’ancien secrétaire d’État américain, assistant aux affaires africaines, Herman Cohen qui affirme que les problèmes sécuritaires dans les provinces de l’Est de la RDC ne peuvent être résolus que par l’armée du pays, FARDC.

“Dans l’Est de la République Démocratique du Congo, les citoyens ont raison de rejeter une proposition de force de maintien de la paix en Afrique de l’EST. La déstabilisation du nord-est de la RDC trouve son origine dans les pays à l’EST (Rwanda, Ouganda, Burundi etc ndlr), de la RDC. Seuls les militaires de la RDC peuvent résoudre le problème à condition que les réformes nécessaires soient introduites » a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

En effet, l’ancien secrétaire d’État américain, Herman Cohen voit d’un mauvais œil l’arrivée d’une force régionale, comme cela a été annoncée lundi, par les chefs d’états membres, de la communauté d’Afrique de l’Est, à Nairobi au Kenya.

Kinshasa a confirmé, ce mercredi 22 juin, à travers le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, le déploiement des troupes militaires des pays d’Afrique de l’EST en conditionnant cette mission par la non participation du rwanda sous toute les formes.


Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :