RDC/ESU : Le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Institut Supérieur menace d’aller en grève dès ce 15 juillet

Le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Institut Supérieur de la République Démocratique du Congo, (RAPUCO), averti le gouvernement congolais en cas de non respect des accords cadre de Bibwa, qu’il ira en grève dès ce 15 juillet 2022.

C’est à travers une correspondance signé le 22 juin, adressée au vice-Premier ministre en charge de la fonction publique, que le RAPUCO fustige la lenteur du gouvernement dans l’application des accords cadre de Bibwa (N’sele) du 2 avril dernier :

“(…) Depuis les récentes négociations ayant abouti à la conclusion et à la signature des Accords de Bibwa/Nsele en date du 02 avril 2022, le RAPUCO fustige la lenteur dans l’exécution des engagements pris par le Gouvernement de la République. Il n’en veut pour preuve que l’absence d’un signal apaisant quant aux engagements échelonnés au troisième trimestre à dix jours de l’expiration du deuxième trimestre 2022”, lit-on dans la correspondance.

Le RAPUCO déplore le climat malsain imposé par le gourvenement et se dit exprimé sa colère à travers une grève sans nom :

“De l’évaluation de la situation faite ce lundi 20 juin 2022 au cours de l’Assemblée Générale ordinaire du RAPUICO, il est ressorti que le Gouvernement de la République, pour des raisons inavouées, entretient un climat délétère en ne prenant pas l’arrêté interministériel devant consacrer le fonctionnement harmonieux du comité de suivi tripartite, tel que décidé conjointement par les parties à l’Accord de Bibwa/Nsele. En conséquence, le RAPUCO vous annonce qu’il se réserve le droit de déclencher une grève illimitée et radicale à partir du 15 juillet 2022”, a-t-il averti.

Rappelons que les Professeurs des Universités et Instituts supérieurs ont entamé ce mouvement de grève dès le début de l’année académique initialement prévu le 5 janvier 2022. Réclamant leur droit, les Professeurs ont trouvé un accord avec le gourvenement le 2 avril 2022 pour reprendre les enseignements en mars dernier.

Cette fois-ci, ce réseau des professeurs est déterminé à exprimer sa colère au gouvernement qui ne semble pas respecter les accords de Bibwa.


Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :