Attaques répétées des ADF à Beni: La société civile déplore l’abandon de la population par les autorités congolaises


La société civile du Nord Kivu juge inacceptable le silence des autorités congolaises face aux attaques répétées enregistrées ce dernier temps dans le territoire de Beni menées par les rebelles ADF contre la population.

Pour son Président, l’État congolais s’est plus intéressé à la situation des rebelles M23 dans le territoire de Rutshuru, et pourtant des civils meurent à Beni ces derniers jours suite aux assauts des ADF.

 » A Beni, il ya des menaces graves des ADF sur les populations. A l’intervalle de 10 jours, trois attaques. l’ADF continue à renforcer ses attaques contre les civils en territoire de Beni, et les gens continuent à être tués dans cette région. Nous voudrions que le gouvernement concentre son regard de la même manière qu’il le fait à Rutshuru, que tout son regard à Beni. », dit Edgar Katembo Mateso, premier vice-président de la société civile du Nord-Kivu.

Il faut signaler que le bilan des attaques attribuées aux ADF depuis samedi 25 juin dans la localité de Mamove, en territoire de Beni, a été revu à la hausse.

Il est passé de 9 à 24 morts après la découverte d’autres corps ce dimanche 26 juin dans les villages environnants.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :