Attaques du M23 : Au moins 23 civils, dont six enfants ont été tués, annonce la Monusco


La Représentante du Secrétaire Général de l’ONU en RDC et numéro 1 de la mission des Nations-Unies pour la stabilité au Congo (Monusco), Bintou Keita a présenté la situation sécuritaire de la RDC ce mercredi au Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

Dans sa déclaration, elle a fait savoir que les offensives du M23 ont eu un impact majeur sur la population civile, entraînant la mort d’au moins 23 civils, dont six enfants.

 » _Je suis particulièrement préoccupée par l’entrave à la scolarité des enfants entrainée par cette situation, qui n’est qu’un seul exemple de la manière dont la résurgence du M23 a perturbé la vie quotidienne d’une population civile qui a déjà souffert de l’insécurité persistante et de l’éruption du Mont Nyiragongo l’année dernière._ « , a-t-elle déploré

Elle ajoute que dans ces échauffourées, plus de 170.000 personnes ont été déplacées, quittant leurs lieux habituels vers d’autres endroits afin de trouver refuge grâce à l’hospitalité des familles d’accueil.

Les abris communautaires construits par des humanitaires sont devenus surpeuplés, tout comme les écoles, les stades, et les autres espaces collectifs dans lesquels étaient abritées d’autres personnes déplacées, poursuit la patronne de la Monusco.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :