Guerre à l’Est : Voici la solution proposée par Kamerhe !



L’ancien directeur de cabinet du chef de l’État Vital Kamerhe a été reçu par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ce mardi 28 juin à la cité de l’UA.

Au sortir de cette première rencontre après l’affaire « procès 100 jours », le président national de l’UNC Vital Kamerhe s’est exprimé sur plusieurs sujets face à la presse.

Concernant la question de la guerre à l’Est, l’ancien speaker de l’assemblée nationale a fait savoir que la voie diplomatique, militaire et humanitaire restent des solutions idéales pour la sortie de cette crise.

Par contre, le président de la République Démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi avait fait savoir, lors du récent conseil des ministres que la voie Militaire reste la seule solution pour les groupes armés réfractaires.

En effet, les FARDC sont au combat face aux rebelles M23 soutenus par l’armée Rwandaise depuis plusieurs semaines. Au cours de ces combats, la cité de Bunagana est tombée sous occupation des rebelles qui, malgré l’appel au cessez-le-feu lancé par l’ONU, continuent d’attaquer les positions de l’armée loyaliste.

Il y’a lieu de signaler que l’ancien directeur de cabinet de Tshisekedi Vital Kamerhe a été condamné en première instance, en juin 2020, à 20 ans de prison et à 10 ans d’inéligibilité pour corruption et détournement dans la gestion des fonds destinés au projet des « cent jours » du chef de l’État. Ensuite à 13 ans de réclusion lors du premier procès en appel en juin 2021 et enfin acquitté le jeudi 23 juin lors du deuxième procès en appel



Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :