RDC : 551 violations et atteintes aux droits de l’homme documentées en mai, soit une augmentation de 8% par rapport au mois d’avril


Le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme (BCNUDH a rendu public ses analyses des tendances de la situation des droits de l’homme sur l’ensemble du pays.

D’après le BCNUDH, 551 violations et atteintes aux droits de l’homme sur tout le territoire de la RDC ont été documentées, soit une augmentation de 8% par rapport au mois d’avril 2022 (511 violations).

Cette hausse résulte de l’augmentation d’atteintes attribuables à des groupes armés (+26%), en particulier les Forces démocratiques alliées (ADF) et les combattants de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) ainsi que de la résurgence des attaques du Mouvement du 23 mars (M23) contre les positions des FARDC et des casques bleus de la MONUSCO.

Sur l’ensemble du territoire, les agents de l’Etat sont responsables de 188 violations, soit 34% des violations documentées en mai 2022.

Les cas de violences sexuelles liées au conflit documenté en mai 2022 sur des victimes adultes ont montré une forte augmentation par rapport au mois précédent, au moins 89 victimes adultes (toutes femmes) au cours du mois en revue (pour 41 au mois d’avril 2022), soit une augmentation de l’ordre de 117%.

Pour rappel, ces tendances sont régulièrement partagées avec les autorités afin qu’elles prennent les actions nécessaires, y compris traduire en justice les auteurs présumés des violations des droits de l’homme documentées, conclut le BCNUDH.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :