RDC-Processus électoral : Emmanuel Shadary menace de recourir à l’article 64 en cas de glissement


Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) a menacé de recourir à l’article 64 en cas de dépassement du mandat de Félix Tshisekedi.

Cette mise en garde à été faite par son secrétaire permanent Emmanuel Ramazani Shadary ce jeudi 14 juillet, lors d’une activité dénommé « jeudi Politique », organisée chaque jeudi dans le district de lukunga.

« Nous, nous irons aux élections. Si en 2023 il n’y a pas d’élections, c’est une déclaration de guerre. Cette déclaration de guerre c’est l’article 64. Nous allons appliquer l’article 64 de la Constitution pour chasser les incompétents et les non-instruits », a prévenu Ramazani Shadary.

Dans son speech, devant plusieurs militants du PPRD, le dauphin de Kabila à l’élection présidentielle de 2018 a demandé à ses troupes de s’apprêter pour des éventuelles manifestations.

« (…)si demain on vous appelle pour descendre dans les rues, vous devez venir. Si on a une quelconque marche vous devez venir », souligne le secrétaire permanent du PPRD Emmanuel Ramazani Shadary.

Pour rappel, l’article 64 de la Constitution stipule : « Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution. Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la nation et l’État. Elle est punie conformément à la loi ».


Martin Mpyana

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :