Suppression de la Redevance Logistique: L’ACAJ préoccupée craint la faillite de la SCTP et la SNCC


Dans le souci de rendre congolaise l’économie compétitive et attractive dans la sous – région des grands lacs , le gouvernement central vient de prendre l’option de la

Le ministre du commerce extérieur Jean Lucien Bussa, annoncé lundi lors d’un point de presse animé conjointement avec son collègue de la communication et medias Patrick Muyaya, la suppression des 14 prélèvements des taxes et de rabattre les taux de 20 autres taxes.

Parmi lesquelles, on note la suppression de la taxe sur la redevance logistique terrestre (RLT), perçue par la Société Nationale de Chemin de fer du Congo et la Société Congolaise de Transport et des Ports auprès des transporteurs sur toutes marchandises qui sont transportées les trains.

Du côté de l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), l’on craint que cette suppression provoque la faillite de ces deux entreprises.

« L’ACAJ a suivi les récentes mesures gouvernementales supprimant des prélèvements substantiels de certains organismes et entreprises publics au motif d’amélioration du climat des affaires. Elle est particulièrement préoccupée par la suppression de la Redevance Logistique Terrestre (RLT), créée pour sauver la SCTP et la SNCC sans les avoir préalablement consultées! L’ACAJ craint que ces sociétés ne soient désormais condamnées à la faillite et la suppression des emplois! Un communiqué plus élaboré, pour démontrer l’iniquité de cette mesure, sera publié. », a écrit cette organisation sur son compte Twitter.

Cette taxe avait été instituée en 2019 pour 3 ans et devait être supprimée au troisième trimestre 2022 à la demande insistante de la FEC.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :