Déploiement de la force régionale en RDC : « Ça ressemble à une chronique d’un chaos annoncé »(Denis Mukwege)


Le prix Nobel de la paix congolais, Denis Mukwege n’est pas resté indifférent après la mission d’inspection de la force militaire régionale de l’EAC intervenue en fin de semaine dernière au Nord Kivu en prélude du déploiement de cette force en RDC dans le cadre de la lutte contre l’insécurité.


Dans une déclaration faite pour la circonstance, ce Gynécologue et responsable de l’hôpital Panzi, pense que cette mission sur le déploiement imminent
d’une Force régionale ressemble à une chronique d’un chaos annoncé, d’autant plus que certains de ces Etats sont à la base de la déstabilisation, des cycles de violence et du pillage des ressources naturelles de l’Est du Congo.

 » _Ainsi, alors que se superpose déjà de manière difficile et peu efficace un partenariat multilatéral avec les Nations Unies et un accord bilatéral entre la RD Congo et l’Ouganda, la récente mission de reconnaissance d’une délégation des officiers militaires des pays membres de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est en Ituri et au Nord Kivu annonçant le déploiement imminent d’une Force régionale ressemble à une chronique d’un chaos annoncé, d’autant plus que certains de ces Etats sont à la base de la déstabilisation, des cycles de violence et du pillage des ressources naturelles de l’Est du Congo_ . », écrit-il

Et de s’interroger :

 » _Quelles seront les règles d’engagement de la nouvelle Force régionale? Quel est son mandat, les objectifs de la mission et sa durée? Comment harmoniser et coordonner les interventions sur le terrain entre les FARDC et ses partenaires onusiens, ougandais, et de la Force régionale? Qui décidera de quoi? Qui sera responsable politiquement et juridiquement_ ? »

Par ailleurs, Denis Mukwege invite les décideurs congolais et onusiens à mettre en avant les
interconnexions étroites existant entre la prévention des conflits, la justice transitionnelle, la consolidation de l’état de droit et l’instauration de la paix.

Toutefois, il réaffirme que la reforme profonde des FARDC, de services de sécurité et la lutte contre l’impunité sont les mesures les plus appropriées pour assurer la pacification et la stabilité durable
de l’Est de la RDC.

C’est ainsi, il appelle les autorités congolaises à avoir volonté politique et le leadership nécessaire pour revoir la diplomatie régionale en cours et faire avancer sans plus tarder la réforme du secteur de la sécurité en allouant les ressources financières nécessaires pour que le pays se dote d’une armée
professionnelle, opérationnelle et responsable capable de défendre l’intégrité de notre territoire et
assurer la sécurité de notre population.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :