Candidature commune au sein de Lamuka : Voici les conditions de Muzito !



Dans une interview accordée à nos confrères de Jeuneafrique, l’actuel coordonnateur de la plateforme « Lamuka » Adolphe Muzito est revenu sur le sujet d’une éventuelle candidature commune au sein de cette plateforme.

Sur la question de la candidature commune, Adolphe Muzito est resté ferme. Pour lui, cet exercice doit se faire sur base d’un programme commun.

Sur son soutien à Fayulu pour la présidentielle de 2023, Muzito pense que l’heure n’est pas encore venue d’autant plus que les deux ne partagent pas encore une vision politique commune.

« Nous ne sommes pas engagés par un programme politique commun, il n’y a donc pas de raisons à ce stade pour que je le soutienne automatiquement, ou, à l’inverse, qu’il me soutienne si je suis désigné par mon parti. Martin n’est pour l’instant que le candidat de l’ECIDE », a-t-il déclaré.

Le président du parti politique Nouvel Elan
se dit ouvert aux alliances mais pas comme celles de Genève en 2018 où ils ont soutenu un candidat sans avoir élaboré un programme commun.

« A Genève (novembre 2018), nous avions fait l’erreur de désigner un candidat sans avoir un programme commun. On a fait un front plus contre Kabila que pour diriger le Congo », a-t-il rappelé.

Pour la présidentielle de 2023, Adolphe Muzito compte bien faire les choses. Avant toute alliance, Muzito exige l’élaboration au préalable d’un programme de société commun devant servir à la gouvernance une fois au pouvoir.

Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :