Dossier disciplinaire contre Kabund : André Lubaya accuse le Bureau Mboso d’avoir pris position dans un débat privé entre anciens sociétaires


Le bureau de l’assemblée nationale a décidé d’ouvrir un dossier disciplinaire contre l’ancien premier vice président de la chambre basse du parlement pour outrage au Chef de l’État Félix Tshisekedi.

Dans un communiqué signé par Colette Tshomba Ntundu Rapporteur Adjoint de l’assemblée nationale, l’on accuse Kabund d’avoir tenu des propos outrageants et injurieux contre le Chef de l’État Félix Tshisekedi et les institutions de la République, quoi de plus normal, un dossier devrait être ouvert à son encontre.

Député National élu de Kananga au Kasaï Central, André Claudel Lubaya s’est invité dans le dossier et réagis à propos de la décision de l’assemblée nationale, qu’il trouve de penchante.

Selon lui, le bureau Mboso s’est invité dans un débat privé entre anciens sociétaires du même parti politique, UDPS, et par sa prise de position, il s’est déshonoré.

 » _Par son communiqué inopportun, le bureau de l’AN a manqué à son devoir d’impartialité. En s’érigeant en juge, il s’est déshonoré en prenant ouvertement position et de manière injurieuse, dans un débat privé, quoique révélateur des fissures entre anciens sociétaires_ « , écrit-il sur son compte Twitter.

Et de poursuivre :

_ »En cette période tumultueuse où s’exacerbent les contradictions internes aux partis politiques, j’encourage les institutions publiques à se tenir à la marge de ces querelles qui n’affectent en rien le fonctionnement de l’Etat_ « .

Dans une interview sur RFI ce vendredi, Jean Marc Kabund n’a pas tardé à son tour de répliquer à la décision du bureau de l’assemblée nationale, s’interrogeant sur la disposition qui donne le pouvoir au bureau d’ouvrir un dossier disciplinaire contre lui.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :