RDC : Les Nations Unies appellent les autorités congolaises à entamer des poursuites judiciaires contre les auteurs des attaques des installations de la Monusco


Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 27 juillet, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, a rapporté la dénonciation des actes d’attaque des installations de la Monusco dans la province du Nord Kivu, lundi et mardi par des civils lors des manifestations publiques.

« Le Secrétaire général condamne aussi fermement les violences qui ont visé plusieurs bases des Nations Unies dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, au cours desquelles des individus et des groupes sont entrés de force dans les bases et se sont livrés au pillage et à la destruction des biens des Nations Unies, tout en pillant et en incendiant des résidences du personnel des Nations Unies », rapporte le communiqué.

Et de poursuivre :

« Le Secrétaire général rappelle aussi l’accord sur le statut des forces conclu entre les Nations Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo, qui garantit l’inviolabilité des locaux des Nations Unies. Il souligne que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire rapidement les responsables en justice »

Lors des échauffourées, la Monusco dit avoir enregistré des pertes en vies humaines, dont deux policiers indiens et un militaire marocain, et un policier égyptien.

Le gouvernement congolais avait déjà promis des poursuites judiciaires contre tous les auteurs impliqués dans ces incidents.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :