Arrestation des opposants en RDC : Olenghankoy accuse Tshisekedi d’imposer la domination du silence sur la parole politique


Réagissant au sujet des arrestations récentes de certains opposants, le président du conseil national de suivi de l’accord (CNSA) Joseph Olenghankoy taxe le pouvoir Tshisekedi de vouloir imposer une domination du silence sur la parole politique en République Démocratique du Congo.

Il se passe une implacable répression des opposants caractérisée par des détention arbitraires et l’instrumentalisation
politique de la justice par un État policier qui veut imposer la domination du silence sur la parole politique”, a-t-il déclaré.

Olenghankoy souligne que Félix Tshisekedi n’a pas respecté sa promesse de 2019, selon laquelle, « aucune personne ne sera arrêtée pour ses opinions politiques« , disait-il au début de son mandat.

En même temps le président du parti politique FONUS a déploré l’instrumentation et la politisation de la justice par un état, qui se veut « État de droit ».

Pour rappel, c’est ce jeudi 28 juillet que l’ancien collaborateur du chef de l’État et ancien président de l’UDPS Jean-Marc Kabund sera face aux juges pour répondre aux griefs qui pèsent sur lui dont l’outrage au chef de l’état.


Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :