RDC: « Aujourd’hui tant que Bunagana sera occupée, ce sera difficile de baisser la tension au niveau de la population » (⁦Patrick Muyaya⁩)


Patrick Muyaya, Ministre de médias et communication et porte-parole du gouvernement congolais fait savoir que les manifestations anti-Monusco ne peuvent terminer qu’avec le retour de la paix à l’Est du pays, notamment à Bunagana occupé par les rebelles M23.

 » Aujourd’hui, la raison principale de toute cette situation c’est l’agression rwandaise via les rebelles M23, la frustration congolaise vient de là, en ce que nous savons que la Monusco dispose des moyens militaires pour nous appuyer, des sorties médiatiques du porte-parole n’ont pas été de nature à dire que la Monusco le fera.., a lancé Patrick Muyaya.

Et de poursuivre :

 » Nous savons que la Monusco qui est un organe représentantif du conseil de sécurité des Nations-Unies peut user des voies diplomatiques pour régler la situation.  Aujourd’hui tant que Bunagana sera occupée, ce sera difficile de baisser la tension au niveau de la population »

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement congolais rassure à la population congolaise son engagement à lui assurer une protection contre les groupes armés, tout en restaurant la confiance entre le gouvernement, la population et la Monusco.

« Nous vivons dans un contexte de tensions où il est important que nous gouvernement nous restions attentif vis-à-vis de revendications de notre population et en dialogue réaliste avec notre partenaire de la Monusco, c’est une confiance qu’il faut restaurer « , a-t-il renchéri.

Il faut signaler que ce briefing a été tenu à l’issue mission effectuée à Goma pour évaluer les incidents des dernières manifestations anti-Monusco, organisées par des civils, qui ont conduit à plusieurs dégâts matériels et humains.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :