Occupation de Bunagana : Le M23 veut un dialogue avec le gouvernement avant de se retirer de la zone


Un mois et demi depuis que les rebelles M23 occupent la localité de Bunagana à Rutshuru dans le Nord Kivu, c’était après avoir lancé ses assauts contre les positions des FARDC.

Depuis là, tous les bâtiments publics, bureaux administratifs de la DGDA, DGM, OCC et du groupement de Jomba avaient été cassés et matériels pillés par le M23.

Aucune activité surplace, population absente, seuls les rebelles occupent la cité depuis juin dernier.

Les rebelles M23 ne veulent pas quitter la zone, cela en dépit des plusieurs appels lancés à leur endroit par les autorités congolaises, la CIRGL, l’EAC, la CEEAC et la communauté internationale afin de libérer Bunagana et adhérer au processus de paix de Nairobi.

Sur les antennes de RFI, le porte-parole politique du M23, Lawrence Kanyunka a déclaré qu’ils ne vont pas se retirer de Bunagana, car d’après lui, le M23 attend le gouvernement dans cette ville pour dialoguer.

 «Le M23 sert de bouc émissaire aux autorités congolaises avant les élections » a-t-il dit.

Cette occupation inquiète les congolais à tous les niveaux. Jeudi dernier, Martin Fayulu s’est interrogé sur l’inefficacité du gouvernement congolais face aux rebelles M23, tout en révélant qu’après avoir pris le contrôle de Bunagana, les rebelles M23 se seraient organisés pour s’accaparer de Rumangabo.

Il avait par ailleurs émis le vœu de voir l’armée être réformée et dotée des moyens adéquats pour protéger le territoire national.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :