Kasaï Central : Le Conseil provincial de la jeunesse plaide pour la construction des infrastructures d’encadrement et formation des jeunes


C’est sous le thème «Le
Temps c’est maintenant» que la journée internationale de la jeunesse a été célébrée à Kananga au Kasaï Central ce vendredi 12 août 2022 par les organisations, mouvements et structures d’encadrement des jeunes dans la salle CEICA.

Le Ministre Provincial de la jeunesse, Richard Ilunga Muipatayi a présidé cette cérémonie organisée en collaboration avec le Conseil Provincial de la Jeunesse (CPJ).

Dans son discours, Peter Bakandowa, Président du Conseil Provincial de la Jeunesse du Kasaï Central a peint un tableau sombre de la situation sociopolitique et économique de la jeunesse dans cette partie du pays.

Parmi les problèmes auxquels font face les jeunes, il a cité entre autres : l’absence d’une ligne budgétaire pour la promotion des activités d’encadrement de la jeunesse dans le budget de la province; la spoliation des espaces réservés aux loisirs des jeunes ; le manque des infrastructures pour la formation professionnelle des
jeunes ; le manque des centres et maisons de la culture pour les jeunes ; l’insuffisance des installations sportives, etc.

 » _C’est pourquoi, le Conseil Provincial de la Jeunesse estime que la célébration de la journée Internationale de la Jeunesse devrait être une occasion pour les autorités de la province de définir des nouvelles politiques provinciales en faveur des générations futures, et ce, par la construction des infrastructures d’encadrement et formation des jeunes, des mécanismes provinciaux de relève à tous les niveaux, l’encouragement des initiatives et du génie de la jeunesse de la province y compris la tenue sans délais des états généraux de la jeunesse, qui demeure le moyen permettant aux jeunes centre kasaiens d’identifier leurs problèmes et proposer les pistes_ . », a-t-il dit dans son mot.

Pour Bakandowa, il est grand temps de cesser de considérer les jeunes comme unproblème et de commencer à cultiver le potentiel qui est en eux, car ajoute-t-il, les jeunes sont des forces positives pour le développement lorsqu’ils reçoivent les
connaissances et les opportunités dont ils ont besoin pour s’épanouir.

Par ailleurs, il pense que la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse ne pourra être possible que si et seulement si, une attention particulière est accordée à la jeunesse et l’éradication rapide et immédiate de la manipulation des jeunes qui s’installe dans la province.

De son côté, Richard Ilunga Muipatayi, ministre de la jeunesse, a dans son mot de lancement des activités de la JIJ rappelé que la jeunesse occupe une place prépondérante dans l’action du gouvernement provincial, où toutes actions visant sa promotion doivent t être soutenues et encouragées.

Il a ainsi pris l’engagement d’accompagner la jeunesse du Kasaï Central, qui pour lui, est appelée à jouer un grand rôle dans le développement du pays et du Kasaï Central

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :