État de siège : « les autorités militaires sont dépassées, elles sont plus occupées à la douane » (ECIDÉ de Fayulu)

L’état de siège décrété par le Chef de l’État Félix Tshisekedi depuis le mois de mai 2021 ne fait plus parler de lui depuis la résurgence de l’insécurité dans les deux provinces de l’Ituri et Nord Kivu avec des incursions répétées des groupes armés, dont le M23 et ADF.

Cette situation préoccupe au plus haut niveau l’engagement pour la citoyenneté et le Développement (Ecidé) parti politique cher à Martin Fayulu Madidi.

Lors de sa conférence hebdomadaire sur la situation sécuritaire à l’Est du pays, le Secrétaire Général de cette formation politique dit constater que la situation dans l’Est de la RDC ne fait que s’empirer depuis l’instauration de l’état de siège.

D’après lui, les autorités militaires sont dépassées des évènements et sont plus occupées à la gestion administrative et douanière.

Au regard de ce tableau sombre, l’ECIDE exige la levée immédiate de l’état de siège et la remise de l’administration civile, et le renforcement de la logistique aux FARDC afin de retrouver la paix.

Il faut signaler que l’état de siège avait été décrété pour mettre fin à l’activisme des groupes armés dans ces deux provinces de la RDC, mais plusieurs acteurs politiques et sociaux s’étaient opposés à cette décision du Chef d’État, car d’après eux, des préalables n’avaient pas été réunis pour une si grande mesure.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :