Affaire 21.000 USD : Mboso se déchaîne sur Sessanga et Kasekwa et annonce des lourdes sanctions contre les « judas »

Les députés nationaux Delly Sessanga et Jean Baptiste Muhindo Kasekwa courent des lourdes sanctions pour leur soutien aux révélations de Martin Fayulu sur l’augmentation des salaires des députés nationaux.

D’après des sources concordantes de Vraies-infos.net, la gâchette serait déjà prête déclenchée par l’union sacrée de la nation, plateforme dirigée par Félix Tshisekedi, avec à la tête Christophe Mboso, président de l’Assemblée nationale pour faire du mal et déstabiliser ces deux députés nationaux pour avoir dit la vérité sur ce dossier obscure.

Les opposants Delly Sessanga et Kasekwa « ont utilisé des formules alambiquées tendant à faire croire qu’ils soutiennent les propos de Martin Fayulu. Mais, ils n’ont rien prouver », a soutenu Samuel Mbemba, Directeur de cabinet de Christophe Mboso.

Ce dernier renchérit que des sanctions contre ces deux parlementaires qualifiés des « Judas » seraient déjà sur la table de la hiérarchie et qu’il était juste question de temps pour les faire appliquées.

Ces deux députés avaient clairement soutenu que leurs émoluments atteignaient plus de 21.000$ avec les mécanismes des invisibles déclenchés par le bureau Mboso depuis le basculement de la majorité parlementaire.

D’ailleurs, Joseph Kabila avait déjà alerté Tshisekedi à la suite de la rupture de la coalition CACH-FCC, que les députés de sa formation politique coûteraient cher à la République.

Malgré que l’assemblée nationale conteste les allégations de Martin Fayulu, elle est par ailleurs incapable de rendre public ce que les députés perçoivent.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :