RDC – L’armée ougandaise brûle le camp des réfugiés congolais ayant fui Bunagana et les force au déplacement

Le camp des réfugiés congolais ayant fui l’occupation de Bunagana par les rebelles du M23 a été incendié ce vendredi 02 septembre par l’armée Ougandaise UPDF, révèlent des sources sur place.

En effet, les autorités de l’Ouganda avaient donné 48 heures aux réfugiés congolais pour quitter la frontière ougandaise et rejoindre le camp de Rumanja loin de la frontière ou retourner en RDC.

Ceci n’étant pas respecté, le pouvoir de Kampala est passé à l’acte, en ordonnant à l’armée ougandaise de procéder à la destruction de ce site occupé par les réfugiés congolais durant près de 2 mois.

Abandonnés à leur triste sort par le gouvernement congolais depuis la chute de la cité de Bunagana, la plupart de ces réfugiés ont décidé de regagner la RDC et certains de continuer leur vie de clandestinité en Ouganda.

À Kinshasa, silence total. Jusque-là aucune réaction des autorités congolaises n’a été signalée face à cette difficulté que traverse les habitants de Bunagana, partis trouver refuge au près des voisins.

Il sied de noter que malgré les pourparlers de Luanda, les résolutions de l’EAC et la tournée du secrétaire d’État américain Antony Blinken, Bunagana reste jusqu’à ce jour occupée par les rebelles du M23 soutenus par l’armée Rwandaise depuis plus de 2 mois.

Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :