RDC : Le BCNUDH note avec satisfaction une baisse des cas de violations des droits de l’homme en juillet 2022

Dans son dernier rapport, le Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a constaté la réduction de 30% des cas des violations des droits de l’homme au mois de juillet sur l’ensemble du territoire national.

Il a ainsi documenté plus de 371 violations et atteintes aux droits de l’homme en RDC, une baisse de 25% par rapport au mois de juin 2022, soit 475 violations.

Les agents de l’Etat, principalement des membres des FARDC et de la PNC, sont responsables de 135 violations, soit 36% des violations documentées en juillet 2022 sur l’ensemble du territoire.

314 violations des droits de l’homme sur 701 victimes ont été commises dans les provinces en conflit, dont 140 hommes, 27 femmes et 33 enfants ont été assassinés.

Les groupes armés sont les principaux responsables avec 75% des atteintes.

Les violences sexuelles liées au conflit ont augmenté 58 victimes contre 27. Les groupes armés sont responsables de 54 victimes, fait savoir le rapport du Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :