Départ de la Monusco : Malgré la pression de la population, la mission onusienne persiste et réitère sa volonté de poursuivre son mandat en RDC

Depuis un certains temps en République Démocratique du Congo, particulièrement dans la province du Nord-Kivu et Sud-Kivu, la Monusco est devenue plus qu’indésirable. La population de ces coins réclame à tout prix son départ sans condition.

D’ailleurs, en date du mardi 06 septembre dans la matinée, un convoi de la Monusco a été attaqué par la population à Beni pendant qu’il revenait d’une patrouille avec les FARDC. Cet accrochage a coûté la vie à un civil congolais touché par les tirs de sommation.

Réagissant à cela dans un communiqué publié ce mardi 06 septembre, la mission onusienne a déploré cette énième attaque dont elle est victime. Ensuite, elle a fait savoir qu’une enquête conjointe sera diligentée avec les autorités congolaises pour déterminer les circonstances de ce décès.

« La MONUSCO déplore l’attaque de son convoi , à Beni , mardi matin(…). Une enquête conjointe avec les autorités congolaises permettra de déterminer les circonstances de ce décès regrettable », lit-on.

Affaiblir la MONUSCO, c’est renforcé les forces négatives qu’elle combat avec ses partenaires congolais (FARDC et PNC), poursuit la mission onusienne.

Par ailleurs, la Monusco a réitéré sa détermination à poursuivre son mandat d’appui aux forces armées et de sécurité dans la protection des civils.

« La Monusco réitère sa détermination à poursuivre son mandat d’appui aux Forces nationales de défense et de sécurité pour la protection des civils en RDC ».

Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :