Tshopo : La FEC plaide auprès de Sama Lukonde pour la réhabilitation de la RN4 afin de permettre un bon flux économique dans la province

La Fédération des Entreprises du Congo (FEC) de la province de la Tshopo, a présenté à Jean Michel Sama Lukonde quelques difficultés que ses membres rencontrent dans leurs activités commerciales dans cette partie du pays.

Tambwe Lukongo, le président provincial de la FEC Tshopo et sa délégation ont été reçus par le Chef du gouvernement à Kisangani mardi 06 septembre dernier.

Les deux parties ont dans leurs échanges évoqué notamment la problématique de la RN4, celle de la centrale hydroélectrique de la Tshopo, et le pont qui devrait être jeté sur le fleuve Congo pour relier les deux rives.

« Les quelques points que nous avons énoncé devant l’autorité, c’est d’abord la problématique de la RN4. C’est une route d’importance très capitale dans nos provinces. Parce que, c’est une route qui va de Bas-Uéle dans la cité de Ndu jusqu’à la province du Nord-Kivu, à la cité de Kasindi. C’est une route qui est longue de 1560 km. Et c’est comme cela que nous avons demandé à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre qu’il puisse y porter attention particulière. Parce que c’est une route qui aide plus, qui va booster l’économie notamment toutes nos 4 provinces ( le Bas-Uéle, la Tshopo, l’Ituri, et le Nord-Kivu). », a-t-il expliqué.

S’agissant de la problématique liée à la centrale hydroélectrique de la Tshopo, la FEC fait remarquer que la ville de Kisangani est en difficulté en terme de desserte en électricité, raison pour laquelle ses membres ont plaidé pour ce cas.

Les projets tels que l’érection d’un pont qui sur le fleuve Congo pour relier les deux rives, le projet de la cimenterie de Maiko, appelé « Cimaiko », ont été aussi abordés par la FEC et Jean Michel Sama Lukonde

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :