Culture : Auprès de l’ambassadeur de la RDC en France, Ferre Gola plaide pour le retour des concerts en Europe

Plus d’une décennie déjà que les artistes musiciens de la république démocratique du Congo sont confrontés à cette réalité, le phénomène « combattants ». Ceci empêche toute production des congolais sur la scène européenne.

Préoccupé par cette situation qui semble devenir normale, l’artiste musicien congolais Ferre Gola, en liberté conditionnelle à Paris, s’est rendu, ce jeudi 08 septembre à l’ambassade de la RDC en France pour soumettre la question aux autorités.

Face à l’ambassadrice Isabel Tshombe, le surnommé « Jésus des nuances » a exprimé son mécontentement sur le comportement des combattants qui, en quelque sorte, font reculer la musique congolaise sur la scène européenne.

«Je viens de sortir mon album. Je suis victime de ce phénomène « combattants ». On nous met tous dans le même sac. Nous sommes aujourd’hui victimes et nous connaissons cette situation. C’est dommage. Il n’y a aucune activité pour nous les artistes et ça fait mal », fait-il savoir.

Et d’ajouter : « Laissons les artistes faire leur travail. Nous sommes-là aussi pour nourrir nos familles. On est bloqué. 11 ans depuis qu’on ne joue plus en Europe. Le gouvernement doit recadrer certaines choses. Nous sommes des ambassadeurs de notre pays ».

Pour leur part les initiateurs de ce mouvement « combattant », il n’est pas normal que les musiciens congolais viennent livrer des concerts en Europe pendant que plusieurs congolais meurent dans l’Est de la RDC.

Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :