Mbujimayi : La minière de Bakuanga (MIBA) sera bientôt relancée par le gouvernement congolais

En séjour depuis ce lundi 12 septembre 2022 dans la ville de Mbujimayi au Kasaï Oriental, le premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a annoncé pour bientôt la relance des activités de la minière de Bakuanga (MIBA).

Il l’a dit à son arrivée dans cette partie du pays après, un accueil lui réservé par les autorités provinciales, forces vives, et militants des partis politiques membres de l’Union sacrée.

« Le Premier Ministre a axé son message à la population sur la mission de son gouvernement qui tient à la matérialisation du projet de développement à la base des 145 territoires de la RDC. Il a en outre lancé un message particulier à la jeunesse qui n’a cessé de réclamer l’emploi. A cette occasion justement, le Chef du Gouvernement a promis de prendre en main la question de la relance de la MIBA. », a indiqué la presse de la primature.

La MIBA est une société mixte dont 80 % des actions sont détenues par l’État congolais, le reste par des investisseurs étrangers dont le principal est la compagnie belge Sibeka.

La Miba a été pendant longtemps l’une des principales entreprises de République démocratique du Congo. Obligée de fermer, puis rouverte en 2011, elle cherche à relancer l’extraction du diamant.

En 2020, un audit gouvernemental a relevé « d’importants dysfonctionnements » à la Miba et le chef de l’Etat Félix Tshisekedi (lui-même originaire du Kasaï) a alors fait limoger le conseil d’administration. Il a débloqué cinq millions de dollars pour « remettre à flot cette société qui hier encore constituait la fierté de toute la nation ».

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :