RDC: Voici le motif de l’arrestation du chef du bataillon du QG de la 34e Région Militaire au Nord-Kivu

Le général de brigade Ghislain Tshinkobo, commandant de la 34è région militaire, est décédé a déjà totalisé un mois depuis son décès, soit le 16 aout dernier dans la matinée à Goma (Nord-Kivu), à la suite d’un arrêt cardiaque.

Un mois après la mort du général Ghislain Tshinkobo, commandant de l’armée, l’autopsie réalisée atteste qu’il est décédé « d’empoisonnement aux phenothiazines très toxiques », a écrit notre confrère de RFI, Pascal Mulegwa sur son compte Twitter.

Il ajoute que pour raison d’enquête, le chef du bataillon du QG de la 34e RM est déféré devant la justice.

Il faut rappeler que le général de brigade Ghislain Tshinkobo, était commandait la 34è région militaire depuis le 10 juin 2021. Il avait remplacé à ce poste le général de brigade, Dieudonné Kapinga Mwanza.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :