RDC : Félix Tshisekedi se dit « très confiant » pour sa réélection en 2023

Tout passe, tout casse, Félix Tshisekedi se voit réélu président de la République démocratique du Congo pour un deuxième mandat sans obstacle, lors des prochaines élections de 2023.

Dans une interview accordée à France24 et Radio France Internationale, vendredi 23 septembre 2022, Félix Tshisekedi s’est dit très confiant pour sa réélection en 2022.

Par ailleurs, il a éclairé l’opinion de n’avoir jamais planifié une fraude électorale en désignant ses proches à la CENI et à la Cour Constitutionnelle de la RDC.

« Je trouve que c’est une insulte à l’intelligence de ces deux grands hommes, je ne suis pas le seul à le dire. Le background de Denis Kadima en terme d’élection, c’était le meilleur d’ailleurs, c’était le meilleur profil de tous les candidats présidents. Aujourd’hui cette question est vidée parce que même cette fameuse opposition reconnaît en lui sa valeur, et tous nos partenaires ont aussi adoubé l’individu, il n’y a pas plus de raison de douter de ça. », a-t-il déclaré au sujet de Denis Kadima à la tête de la centrale électorale.

Quand à la nomination de l’actuel Président de la Cour Constitutionnelle, Tshisekedi a précisé :

« Quand au président de la Cour Constitutionnelle, il a été choisi par ses pairs, ce n’est pas moi. Donc, c’est un faux procès que l’on me fait en m’accusant d’avoir placé quelqu’un, d’ailleurs je ne le connaissais pas, avant qu’il soit président, je ne le connaissais pas du tout, je l’ai connu juste au moment où il a été nommé à la Cour Constitutionnelle, avant ça je n’ai jamais été en contact avec lui, on peut même vérifier. »

Au pays, plusieurs formations politiques de l’union sacrée, plateforme dirigée par Félix Tshisekedi lui-même, ne jurent que sur la réélection de celui-ci en 2023.

Entre temps, Martin Fayulu, le FCC de Joseph Kabila et Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, de leur côté, restent sereins et ne croient plus à la réélection de Tshisekedi, vu selon eux son bilan largement négatif de la gestion du pays durant ce premier mandat.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :