Kinshasa : Sama Lukonde instruit la suspension des travaux de construction sur tous les sites de l’État spoliés par des particuliers

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a durant une réunion tenue ce 1er octobre présidée par premier ministre Sama Lukonde, interdit l’accès et la suspension de travaux de construction dans tous les sites de l’État spoliés dans la ville de Kinshasa.

Au sortir de cette réunion, le Vice-premier ministre, Daniel Aselo a rapporté à la presse que cette mésure vise surtout ceux qui construisent dans les sites propres à l’État Congolais.

« La mesure phare prise à l’issue de cette séance de travail, c’est d’interdire l’accès à tous ces sites-là. Que tous ceux qui sont en train d’y construire illégalement, sachent qu’aujourd’hui, les dispositions sont prises pour que l’accès ne puisse pas leur être donné pour continuer à faire ce qu’ils font. C’est la mesure phare d’aujourd’hui » a déclaré, Daniel Aselo VPM, ministre de l’intérieur.

À en croire, Daniel Aselo, le premier ministre, Sama Lukonde a instruit les ministres des Affaires foncières et celui de l’Urbanisme et Habitat de lui présenter, endéans deux semaines, l’état de lieux des sites et espaces se trouvant dans cette situation.

Parmi les sites dans cette situation, on note la baie de Ngaliema ainsi que les sites de PNMLS, et de Socopao.

Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :