Augustin Kabuya au Camp Katumbi : « Leur stratégie est de s’enrichir derrière les institutions et de les quitter à quelques mois des élections, c’est très malhonnête »

Les violents ne s’accordent plus entre Ensemble pour la République et le pouvoir en place réuni au sein de l’union sacrée de la nation, au sujet de la gestion du pays par le Président Félix Tshisekedi.

Ces derniers temps, à travers des sorties médiatiques, les cadres et militants de Ensemble pour la République se livrent aux critiques du régime, notamment sur la situation sécuritaire à l’Est avec l’occupation de Bunagana, le social de la population et l’organisation future des élections dans le délai constitutionnel.

Les partis et regroupements politiques membres de l’Union sacrée ne digèrent pas la position prise par le Camp Katumbi, alors que faisant partie de la majorité parlementaire, et fort encore ayant des représentants au sein du gouvernement et des institutions du pays.

Après le recadrage de Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement au camp Katumbi, c’est le tour du Secrétaire Général de l’Udps, Augustin Kabuya de se déchaîner sur Olivier Kamitatu et Ensemble pour la République.

Le patron de l’administration du parti au pouvoir, reste stupéfait du discours que développe Ensemble pour la république, qui selon lui, aurait été compris s’il venait du PPRD ou de Lamuka.

A ce titre, il accuse Katumbi et ses collaborateurs de rester au sein des institutions pour s’enrichir afin de les quitter avant les élections prochains, ce qu’il qualifie de la malhonnêteté.

C’est ainsi, qu’il a appelé Moïse Katumbi a quitté l’union sacrée et d’arrêter de faire la politique de l’autruche ou de la chauve-souris.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :