Laurent Onyemba à Augustin Kabuya : «La misère du peuple n’a pas de parti politique. Le chantage de quitter les institutions est honteux»

Récemment dans une vidéo rendue publique sur les réseaux sociaux, le porte-parole de Moïse Katumbi Olivier Kamitatu a eu à décrier la gestion calamiteuse du régime en place et l’insécurité générale qui se vit dans le pays.

Chose qui n’a pas laissé le camp UDPS indifférent. À son tour Augustin Kabuya a accusé le camp Katumbi de jouer à la politique de la chauve-souris, celle de jeter l’opprobre sur le régime en place tout en étant dans le gouvernement et dans l’union sacrée.

À cela, le secrétaire national en charge de la communication de Ensemble pour la République Laurent Onyemba a réagi ce jeudi 06 octobre.

Dans sa contre-offensive, Laurent Onyemba a indiqué que la misère du peuple n’a pas de parti politique et que le fait d’être dans l’union sacrée n’exclut pas la liberté d’opinion.

« La misère du peuple n’a pas de parti politique. Être de l’union sacrée n’emprisonne la liberté d’opinion. Le chantage de quitter les institutions est heureux », déclare-t-il.

Depuis un certains temps l’on assiste à une guerre jusque-là médiatique entre l’union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et Ensemble pour la République, tous dans l’union sacrée.

Martin Mpanya

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :