Lamuka: Muzito et Fayulu à couteaux tirés malgré la passation de pouvoir

Adolphe Muzito leader de Nouvel Élan a dans sa déclaration tenue ce mardi 11 octobre 2022 lors d’une conférence de presse à Kwango, estimé que son partenaire Martin Fayulu ne se prenait pas, lui-même, au sérieux alors que lui, en sa qualité d’ancien premier-ministre croyait en lui.

Pour expliquer ce manque de sérieux de la part de son partenaire, Martin Fayulu, Adolphe Muzito désormais ancien coordonateur de la coalition Lamuka, affirme qu’il a compris en sentant que son partenaire le voyait en son attitude de la faiblesse.

« Moi, en tant qu’ancien premier-ministre, je croyais en mon ami (Martin Fayulu, ndlr) en tant que chef de l’État élu, puisqu’il était élu en 2018. Mais finalement je me suis rendu compte que lui-même ne se considérait pas comme tel. Cela se traduit par le fait qu’il voyait en moi l’attitude de la faiblesse  » , a-t-il regretté.

Et d’ajouter :

« Je suis resté au sein de LAMUKA quand nos camarades Bemba et Katumbi sont partis, pour défendre la vérité exprimée par le peuple par principe républicain et non pour un individu. J’ai des valeurs et ces valeurs veulent que je défende la vérité quoi qu’il en coûte. Si quelqu’un y voit de la naïveté alors je ne sais pas de quelle école politique il est », s’est-il exclamé.

Il faut signaler que pour les prochains mois, le présidium de Lamuka sera assuré par Martin Fayulu. La passation du pouvoir est intervenue mardi à Kinshasa entre les secrétaires généraux de l’ECIDE et de Nouvel Élan.

Allégra Bossay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :