Phénomène Kuluna à Kinshasa: Le Député provincial Éric Bukula adresse une question orale avec débat au ministre provinciale de l’interieur

Face à la recrudescence du phénomène Kuluna dans plusieurs quartiers de la Ville de Kinshasa, une question orale avec débat a été déposée ce jeudi 13 octobre 2022 au bureau de l’APK par son initiateur, le député provincial Éric Bukulaau contre le ministre provincial de l’intérieur de Kinshasa.

Cet élu de l’Udps, révèle que depuis un certain temps, la population Kinoise est systématiquement victime des actes barbares organisés par les groupes des jeunes délinquants appelés communément « KULUNA » dont les effets ne sont pas à démontrer car les dégâts sont quotidiennement enregistrés dans tous les quartiers et communes de la Ville de Kinshasa.

« De ce fait, il me revient de dire que cette situation traduit une certaine velléité constatée de la part des services de sécurité qui ne fournissent aucun effort pour endiguer ce fléau qui ne cesse de désacraliser la vie humaine. », écrit-il dans sa question.

Il ajoute en outre avoir remarqué ce dernier temps une montée en puissance de ce phénomène à telle enseigne que même les symboles de l’Etat ne sont pas épargnés, et pourtant, fait-il savoir, seul l’Etat a le monopole de la violence mais, malheureusement il s’observe une déviation qui atteste que cet attribut de souveraineté est exercé concurremment par des personnes hors la loi qui opèrent librement « comme-ci nous étions dans une jungle où règne la loi du plus fort »

Face à cette situation inquiétante, le député Éric Bukula adresse 8 questions au ministre provincial de l’intérieur de la ville province de Kinshasa afin de trouver de la lumière :

  1. Pouvez – vous nous expliquer la mission et les attributions du ministère provincial de l’intérieur en ce qui concerne la sécurité de la population et de ses biens ?
    2 . Pouvez – vous nous éclairer sur l’article 203 point 4 de la constitution qui parle de la sécurité intérieure comme matière concurrente entre le pouvoir central et la province ?
  2. Pouvez – vous nous expliquer ce que la constitution a prévu en son article 184 , l’autorité civile locale pour le cas de la Ville de Kinshasa c’est qui ?
  3. Quelle est la politique du gouvernement provincial en matière de la sécurité des personnes et de leurs biens ?
  4. Quel est le lien de collaboration entre votre ministère et le commissariat provincial de la police ?
  5. Comment justifiez – vous l’inefficacité de vos services de sécurité face aux Kuluna , ils sont plus équipés que la police ?
  6. Combien votre ministère bénéficie concrètement par mois et par an en terme d’équipements et moyen financier pour lutter contre le phénomène KULUNA ?
  7. Quelles sont les actions à impact visible que vous avez menées contre les KULUNA depuis que vous êtes à la tête de ce ministère ?

Toutefois, il faut signaler que la police nationale congolaise a instauré depuis quelques temps une opération de bouclage dans plusieurs quartiers de Kinshasa pour traquer ces inciviques. Pas plutard que ce mercredi lors d’un bouclage à Mombele dans la commune de Limete, plus de 100 kulunas sont tombés dans le filet de la police.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :