Tribune : Le FC SAINT-ELOI LUPOPO revit (Papy Tamba)


Un homme est à la manœuvre, c’est le gouverneur Jacques KYABULA KATWE.

Soutenu par un comité sportif très DYNAMIQUE et compétent, par des supporters qui ont retrouvé la joie du stade ainsi que par le comité sportif et les joueurs, le Président Jacques KYABULA KATWE est entrain de faire un miracle à la tête de cette grande équipe de la République Démocratique du Congo.

LUPOPO UNI = LUPOPO IMBATTABLE

Qui peut encore douter de cette formule ? C’est la première fois depuis plusieurs années d’observer l’unanimité autour d’un président au sein de cette équipe. Certes, le mandat du Président Jacques KYABULA KATWE a commencé avec quelques incompréhensions, mais l’homme a su se positionner au dessus des polémiques stériles, pour se concentrer sur l’essentiel. L’unanimité qui se crée autour de lui est le fruit des résultats obtenus. Tout est fait sans polémique et sans triomphalisme.

Pour reprendre Winston Churchill : »Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat. »

Au FC SAINT-ELOI LUPOPO, le Président Jacques KYABULA n’est pas qu’un stratège. Il travaille aussi avec son cœur et les résultats obtenus sont le fruit de sa sincérité.

Sincérité dans ses actions, sincérité dans sa volonté et sincérité dans le soucis d’encadrement de la jeunesse. Inutile de dire ou de révéler ce que ça lui coûte. L’homme est tout simplement exceptionnel et il mérite le soutien de tous les sportifs congolais.

Je m’appelle Papy TAMBA, président de TP LES CROYANTS, une équipe qui évolue à l’Entente Provinciale de Football de Kinshasa. Je ne me prive pas de dire que le président Jacques KYABULA est devenu pour moi un exemple à imiter. Disons un modèle que devrait imiter tous les présidents des équipes de football de la République Démocratique du Congo.

Qui, en si peu de temps, a pu transformer l’image d’un club sportif et obtenu des résultats au niveau de ce que fait Jacques KYABULA KATWE au FC SAINT-ELOI LUPOPO ? Un coup, une flamme. Une année et une participation à la coupe d’Afrique. En plus, le FC SAINT-ELOI LUPOPO n’a encore perdu aucun matche dans cette compétition africaine. Comment ne pas imiter sa direction ?

À ce sujet, Alain LEBLAY déclara : « Les langues de vipères sont des jalouses qui n’ont ni les moyens ni le talent nécessaire pour t’imiter. » Il faut être une langue de vipère pour parler en mal de Jacques KYABULA KATWE. D »ailleurs, je me demande si elles existent en ce qui le concerne…

Papy TAMBA,
Président de TP LES CROYANTS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :