Guerre à l’Est : Le CNSA de Joseph OlenghaNkoy plaide pour l’unité des forces politiques et sociales congolaises afin de combattre les agresseurs de la RDC

Le Président du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA), Joseph OlenghaNkoy appelle à une mobilisation de toutes les forces vives de la RDC pour bouter dehors l’agression rwandaise.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction à l’issue d’une session extraordinaire, le CNSA dit observer avec regret l’effritement de la cohésion nationale au détriment de la conjugaison des énergies et de la mobilisation de toutes les composantes socio – politiques et territoriales du pays autour des forces armées en train de faire face à l’agression.

C’est ainsi qu’il appelle au sentiment national et patriotique de chacun pour qu’au-delà des divergences et frustrations légitimes, aucun soutien ne manque aux forces de défense et de sécurité.

C’est à ce titre que le conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral compte prendre les contacts dans les tous prochains jours avec les forces politiques et sociales pour les ramener autour des valeurs sacrées de la République.

En outre, il encourage le Gouvernement dans la poursuite et l’intensification de l’effort entrepris pour doter nos forces de défense, de sécurité ainsi que des services de renseignement, des moyens matériels, financiers et en équipements militaires accrus pour qu’elles parachèvent leur noble mission et la victoire définitive sur les agresseurs et leurs complices internes.

Joseph OlenghaNkoy et le CNSA invite également le Chef de l’État Félix Tshisekedi d’entreprendre des consultations avec les personnalités politiques , leaders politiques et d’opinion dans le seul but de la consolidation de l’unité et de la cohésion nationale.

Au cours de cette session extraordinaire, le CNSA s’est par ailleurs dit péoccuper par la situation sécuritaire et humanitaire consécutive à l’agression perpétrée contre le pays par des Etats voisins derrière des groupes armés nationaux et étrangers; ce avant de déplorer la recrudescence des confits intercommunautaires dans les provinces de Maï Ndombe, Kongo Central, Ituri et dans d’autres parties de la République.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :