18 ème sommet de la francophonie : Pour Martin Fayulu, la RDC devra quitter la francophonie, si elle ne condamne pas l’agression rwandaise

Le 18 ème sommet de la francophonie s’ouvre ce samedi 19 novembre 2022 à Djerba en Tunisie avec la participation de plus de 80 chefs d’États et des gouvernements membres des pays francophones.

A cette occasion, Martin Fayulu, opposant congolais n’est pas resté indifférent face à ces assises, en y évoquant la situation sécuritaire à l’Est de la RDC, car le pays y étant membre actif et participant également.

Dans une publication sur son compte Twitter ce samedi matin, l’opposant congolais a laissé entendre que si les participants à ces assises n’arrivent pas à condamner les attaques de la RDC par le M23, l’OIF perdrait sa raison et la RDC devrait à cette occasion y quitter.

« Si le sommet de la Francophonie qui débute aujourd’hui à Djerba en Tunisie ne condamne pas l’agression de la RDC par le Rwanda à travers ses supplétifs de M23, cette institution internationale perd sa raison d’être. Et la RDC n’aura plus aucun intérêt d’y rester membre. », a-t-il écrit.

Il faut signaler que Félix Tshisekedi a refusé de prendre part à ce sommet pour la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est de son pays. Il a ainsi délégué le premier ministre Jean Michel Sama Lukonde pour cette fin.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :