Force régionale de l’EAC : L’armée kenyanne sera déployée à Bunagana, Rutshuru et Kiwanja que si le M23 se retire de ces zones (Sommet de Luanda)


Les participants au mi-sommet de Luanda tenu mercredi sous la présidence de Joao Lourenço, médiateur mandaté par la conférence de l’union africaine, ont exigé le retrait immédiat du M23 des zones occupées à l’Est de la RDC, avant que la force régionale n’intervienne avec force.

«Si le M23 refuse de se désengager et libérer tous les territoires qu’ils occupent actuellement, les Chefs d’Etat de la EAC instruiront la Force Régionale à faire usage de force pour les pousser à se soumettre», ont-ils prévenu.

A propos du déploiement de la force régionale dans la partie Est de la RDC, le sommet a laissé entendre que les troupes kenyannes seront premièrement déployées à Goma.

Quant à leur déploiement à Bunagana, Rutshuru et Kiwanja, cela se fera en cas où le M23 aurait déjà quitté ces zones, précise le sommet de Luanda.

«Initialement le Kenya va d’abord déployer ses contingents à Goma, et ensuite à Bunagana, Rutshuru et Kiwanja lors du désengagement et repli du M23 à ses positions initiales de Sabinyo (côté RDC), pour ne plus se mouvoir au-delà de la ligne des villages Bigega, Bugusa, Nyabikona, Mbuzi, Rutsiro et Nkokwe.», lit-on dans la déclaration finale.

Il faut signaler que Félix Tshisekedi a pris part à ce sommet, contrairement à son homologue rwandais Paul Kagame, qui avait délégué le ministre des affaires étrangères du gouvernement rwandais.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Quitter la version mobile
%%footer%%