Candidature de Katumbi en 2023: “Ceux qui ont acquis des nationalités étrangères et donc perdu la nationalité congolaise en sont exclus”( Député Baudouin Mayo)

Après avoir annoncé sa candidature à la présidence de la République en 2023, Moïse Katumbi vient de se faire lyncher politiquement par ses adversaires politiques, également candidats à ces mêmes scrutins.

A la nationalité douteuse d’après plusieurs acteurs politiques, Moïse Katumbi est bastonné par ceux qui le qualifient de chauve-souris, après avoir bénéficié de l’union sacrée à travers ses délégués au sein du gouvernement Sama Lukonde et dans d’autres postes.

Réagissant à l’annonce de cette candidature, l’ancien Ministre de Budget, Baudouin Mayo, fait remarquer que la fonction du président de la République en RDC est réservée aux seuls congolais.

D’après lui, toute personne qui a acquis une nationalité étrangère et perdu celle congolaise est exclue de la course à la magistrature suprême, car dit-il, la nationalité congolaise est une et exclusive.

La fonction de PR de la RDC est réservée aux seuls congolais. Ceux qui ont acquis des nationalités étrangères et donc perdu la nationalité congolaise en sont exclus. La nationalité congolaise est une et exclusive. La Cour constitutionnelle y veiĺlera. Pas la peine de se compliquer.”, a écrit le Député National Bauduin Mayo.

Il faut signaler que la candidature de Moïse Katumbi n’est pas la bienvenue dans l’opinion politique. On l’accuse d’être de nationalité italienne et non éligible à diriger la RDC.

Ivan Honoré Mudiangombé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :